jeudi 26 novembre 2020

Cuisine d'aquarelles en confinement 2


Forêt et champignons 27 Octobre 2020 aquarelle sur papier Montval 24x32


La veille du 1er jour de ce 2ème confinement, mon compagnon a ramené des lactaires  délicieux, fraîchement cueillis  de la Forêt de Fontainebleau.

Une occasion de m’exercer à la répétition d’un motif.
Mais par quoi commencer ?

La forme ronde du saladier m’a aidé à centrer mon sujet, et  en chercher la couleur principale, 

 un mélange d’orangé de chine, de gomme gutte (jaune doré très transparent),  et de rose de quinacridone, qui s’apparente à un magenta.

J'ai  utilisé une ombre complémentaire(gris de payne et rose de quinacridone), 

 pour « dessiner » en retrait mes motifs , avant de préciser chaque nuance  des champignons.

Une fois le premier lavis sec, j'ai précisé quelques éléments, en superposant à mes ombres les valeurs  chaudes  des  lactaires.


La mousse encore présente a été suggérée par le mélange de couleurs complémentaires  et de valeurs tonales plus ou moins soutenues.


 

 Dahlias fanés 1er Novembre.20 aquarelle sur papier Montval 24x32
 


Une harmonie rose, pourpre et violette…
Cette fois j’ai cherché au maximum à peindre les fleurs dans le frais, et de « sculpter » à l’eau et aux pigments leur forme. 

 Comme je peins souvent à la lumière électrique,dans ces temps de confinement,

les ombres portées sont fortes, voir un peu dures. 


Pour compenser cet aspect, j’ai utilisé un ton

 très frais pour le coeur des pivoines blanches, 

un jaune auréoline que j’ai mélangé avec du bleu de manganèse pour les tiges et les feuilles,

 en l'associant à un vert de hooker pour quelques feuilles seulement.

Et puisque mon bouquet rendait l'âme,  je l'ai orné de quelques ombres mauves.



3 pommes 3 couleurs  4 Novembre2020 aquarelle sur papier Seawhite of Brighton a4
 
 

Tout comme pour les fleurs, 

j’ai chargé en pigments ma première intention,
en essayant que les fruits se touchent plus ou moins. 

J’ai fait  attention à ne pas déborder dans le frais sur la pomme d’à côté, qui aurait pris  la couleur de sa petite camarade! 

Les poser sur un napperon blanc m’a permis de faire un composition dynamique en diagonale.

J’ai également cherché à suggérer 

la circonférence de chaque fruit, 

en faisant des retraits d’eau pour les zones les plus lumineuses et un peu plus de force colorée sur les parties  du fruit posées  sur le tissu.
Le fond en jus coloré déchargé de mon pinceau m’a permis de délimiter le cadre du napperon.

 

 

 Une fois sec, j'ai unifié ma composition avec des ombres bleutées sur les fruits

 et certaines parties du napperon.
 


Nature morte à la carte d’artiste et à la bougie 17 Novembre2020. 
Aquarelle sur papier Fabriano satiné  28x48 cm


Cette fois j’ai pris un format très en hauteur 

et un papier satiné,  qui ne supporte pas de repentir.

 

J’ai commencé par l’arrière-plan, 

en utilisant l’aquarelle graphite de ArtGraf, pour disposer mes éléments, ou leur ombre portée.


 

 

J'ai aussi placé le fond jaune de la carte  d'artiste  en première intention :

  je l’avais choisi comme sujet principal.




La lumière de la bougie ne permettant pas de voir les couleurs précisément, 

sauf les rouges, j’ai plutôt utilisé ma mémoire visuelle, ma connaissance des couleurs 

et l’ordre que je leur ai données dans ma palette.

J’ai rajouté quelques détails aux crayons aquarellables pour  valoriser le coté narratif de mon sujet .



mardi 1 septembre 2020

Aquarelles minimalistes Lac Léman acte 2



 
 Séduite par les chaudes lumières du bord du lac, j’ai envie de rendre la douceur de cette demeure.
 
Entre auréoline, jaune Cambodge  , orangé de Chine, et rehauts de brun de garance, 
 je brode un chalet savoyard … sur une petite carte haïku.
Une miniature qui me fait penser au jeu du construction que possédait mon frère dans sa jeunesse :
« mon petit chalet savoyard »
Et aussi un rêve de grand voyage au travers de ces couleurs aux noms mystérieux 


 A Saint-Gingolph, il y a nombre de  maisons typées aux toits  à pans coupés et très pentues,
adossées à la montagne mais qui regardent le lac .
Cette aquarelle et la suivante ont été réalisées l’an dernier sur un format 20x30 cm et sur un papier Canson XL aquarelle.


Aujourd’hui, les grands travaux entamés par le Conseil Général pour consolider les berges du lac, et  accroître le tourisme dans ce village  laissent penser que la poésie de ces bâtisses  souvent inhabitées va disparaître … Place aux  investisseurs !

 Attention « la Suisse » arrive, et ne reste à quai que 5 minutes, pour décharger et recharger ses passagers , à l’embarcadère du village frontalier, coté Suisse .

 J’ai beau l’attendre, c’est de mémoire que je le fais,  sur ce si petit format de carte aquarelle,
car le temps que je pose quelques taches de couleur, et notamment la cheminée typique  de ce magnifique bateau à aube, le bijou du Lac est déjà reparti… et s’éloigne vers Montreux.


Clapotis des vagues ,drapeaux bercés par la brise, muriers  et rivage au loin .
L’autre coté est-il plus beau?


jeudi 27 août 2020

Aquarelles minimalistes au bord du Lac Léman


 
 Saint-Gingolph, au bord du Lac Léman, est une destination qui m’est chère et que je vois à chaque fois d’un regard différent.
 
 
Cette année, j’avais emmené pour mon séjour familial
les petites cartes watercolor#haikucards  de la marque @smltart , 
offertes par www.oz-international, pour tester le produit.
Ce cadeau m’a été fait car je suis membre des UrbanSketchersParis  


 
 
 Un souci de mobilité m’a obligé à rester très calme et peu bouger, j’ai donc choisi l’emplacement du balcon de l’appartement pour noter mes impressions colorées, au fil de la journée . 
Le format minimaliste était également adapté à mon état du moment.
 
 
 
 


Entre le ciel et l’eau, il  m’a suffi de me laisser bercer par les variations  atmosphériques.

 
Du balcon, j’aperçois les paddlers jouant et chutant dans l’eau,
et les enfants montant sur le plongeoir  de la plage de Saint-Gingolph, 
sous un radieux soleil presque crépusculaire.

La beauté des lieux me fait oublier mes maux, toutes ces gammes de vert et de bleu m'apaisent ...





 

vendredi 6 mars 2020

Portraits de chaussures en gravure taille-douce


 En gravure taille-douce, on peut réaliser de nombreuses déclinaisons sur le même thème, utiliser l'encre noire , ou des couleurs, ce qui crée des interprétations  différentes du sujet.

Après avoir fait  des "portraits de chaussures" en couleur, avec une choix spécifique d'une couleur  pour chaque portrait, j'ai réuni quelques plaques sur un même format kakemono, en noir et blanc.
Je vous présente ici l'une des propositions, faite sur la grande presse de  l'Atelier Sfumato en 2019. Les plaques de zinc ont été alignées , sur une longueur de 1m,20.


J'ai utilisé des plaques de zinc pour ces gravures, avec un trait à l'eau-forte, une ou deux aquatintes successives, et des détails à la pointe sèche .  Ce travail d'estampe a duré plusieurs mois.







J'ai placé chaque paire de chaussures dans un environnement  proche de celui ou celle qui les porte, tout en privilégiant des chaussures d'artistes ou de travailleurs. 

Ma passion pour la couleur m'a fait commencer par une série  en couleurs,une couleur par plaque,  choisie   avec des mélanges d'encre taille-douce... Voici  quelques-unes de ces gravures en 
couleur


 



lundi 18 novembre 2019

Livres d'artistes à l'exposition LBA petits formats


Mini-livres
Pour Noel, de petits livres   en estampe, à l’encre, à l’aquarelle, techniques mixtes  , estampe aquarelle, ,papier washi, 
tortues de mer  et  passereaux, oiseaux migrateurs A découvrir à la galerie des AAB,  avec d’autres artistes talentueux








Mésange eau-forte et chine collé  2019




Souvenir  de San Blas, Mexico 2007  les pélicans accrochés aux bateaux carburundum sur carton  2019



vendredi 1 novembre 2019

Livres d'artiste Vallée de la Fensch à la Médiathèque de Saint-Michel sur Orge




J'ai le plaisir d'être accueillie à la Médiahèque de Saint-Michel sur Orge avec La Bibliothèque Vagabonde, pour exposer des livres d'artistes, du 5 au 16 Novembre 2019. 
Parmi les oeuvres que je présente,  2 livres  d'artiste Vallée de la Fensch.
Ils sont composées d'aquarelles originales faites sur le motif , sur papier Arches,  d'une couverture en  gravure taille-douce et chine collé, et d'une typographie en gaufrage sur la première et dernière page. 
Le projet de résidence dans cette région minière de Lorraine a pris forme en mai 2018.


Les hauts-fourneaux sous cocon du site ArcelorMittal vont bientôt disparaître du paysage Hayangeois.





Page de gauche, vue de près sur l’arrière d’un haut-fourneau, dans le broussailles et à la limite des barbelés qui clôturent le site "sous cocon" 
Page de droite ,  vide-grenier sous le signe de l’Europe à Hayange,  en dégustant un thé à la menthe, avec mes amis et mon  nouvel ami et guide Marc Olenine, qui me livre plein de pistes et d'histoires de sa région.


 Page de gauche : le site de la paix à Knutange,  moulin et turbines, eaux vrombissantes et végétation reprenant ses droits!
Page de droite :  une friche industrielle de la SMK (Société Métallurgique de Knutange)  qui était  il y a 50 ans un des hauts lieux de l’industrie sidérurgique...
Aujourd'hui ce site est surtout prisé des randonneurs, point de départ de sentiers pédestres pour découvrir les collines minières.




7 Mai 2018, jour de manifestation à l’hopital d’Hayange, dont certains services sont menacés de fermeture et en particulier le service aux personnes âgées. 




2 rencontres  au café Central de Nilvange, à l’heure de la bière.
L'un s’appelle Thierry et l’autre Paul, Thierry s’occupe de sortir Paul de son foyer résidence  un peu chaque jour et veut aussi que je lui donne quelque chose pour m'avoir servi de modèle!  Mon compagnon leur offre une bière et ils repartent très fiers!





1ère et 4ème de couverture sur papier washi, vernis mou et pointe sèche, haut-fourneau.

Exposition à la Médiathèque Marie Curie , Saint-Michel sur Orge, du 5 au 16 Novembre 2019, Avec les artistes de la Bibliothèque Vagabonde


Adresse de la Médiathèque : Place Marcel Carné , 91240 Saint-Michel sur Orge

Horaires : mardi 14h-19h mercredi 10h-12H30 14h-18h jeudi 10h-12h30 vendredi14h-18h
samedi 10-12h30 14h-18h
Vernissage samedi 9 Novembre à 11h



dimanche 1 septembre 2019

Ete Parisien des Buttes-Chaumont à la fabrication de papier washi

 Fin de journée toute en lumière au Parc des Buttes-Chaumont, le 31 Juillet 2019.
 Je rejoins l'équipe bien sympathique de Bruno Leroy et son atelier en plein air …
 J'ai choisi de cadrer ma composition sur la passerelle  en métal qui surplombe le lac.  Des gens assis au bord de l'eau m'invitent à citer l'échelle, le rouge brique de la Mairie du 19ème se cache derrière les arbres en plein explosion estivale.




 Le sujet de cette aquarelle rapide n'est autre que le soleil qui ruisselle dans  le chemin au bord du lac, créant un fort contraste entre le lointain tout en lumière et le premier plan dans l'ombre… Voici une autre passerelle que les promeneurs empruntent pour aller voir la vue depuis le temple perché sur le rocher,  copie du 19ème siècle d'inspiration romaine .



 Retour aux Buttes-Chaumont quelques jours plus tard pour donner le stage d'aquarelle: nature et architecture . Je fais une démonstration rapide de la construction d'un arbre  dans son environnement : le  tronc et les branches, le jaunes, verts et bleus des masses de feuillages qui s'étalent  en parapluie autour du squelette de l'arbre,  les ombres portées au sol et la présence d'autres arbres rendant la profondeur de champ .



Ici je suis élève d'un stage de fabrication de papier, avec Fabienne Huygevelde, à l'atelier Sfumato de Montreuil. 
Ce papier est fabriqué à partir d'écorces de 3 types d'arbustes . Il s'agit cette fois de plonger ses mains dans l'eau pour brasser la pulpe de papier, la laisser flotter sur un tamis, puis jouer avec ce mélange pour la répartir sur le tamis…J'ai un grand châssis comme réceptacle du papier, et c'est un accident de manipulation qui m'a donné cet effet de vagues aux différentes épaisseurs … Le blanc est maître du jeu, je  ressens un lien inavoué entre cet apprentissage de fabrication de papier  et les aquarelles faites dans le Parc des Buttes-Chaumont  ...

lundi 24 juin 2019

Aquarelles en plein air , Dijon, rencontre nationale des UrbanSketchers France



Sous un soleil radieux et une température avoisinant les 30 ° pour ce premier week-end de juin, j'ai pu m'en donner à coeur-joie avec les couleurs…
J'avais dans mon sac un carnet format double a4 fabriqué maison,  avec du papier Arches  grain torchon, qui est dédié à mes escapades hors de la capitale… Dijon, capitale des Ducs de Bourgogne, ne manque pas de perspectives complexes et enchevêtrements de façades et de bâtiments remarquables de différentes époques,  Moyen-Age , Renaissance, age baroque se parlant avec grâce .


Assise au pied d'un immeuble devant la sculpture du Vendangeur, Place Rude, j'observe les changements d'atmosphère liés au jour finissant . Cette place se nomme aussi la place du Bareuzai, nom donné au vigneron qui foule le raisin et dont les bas se teintent de rose...



L'Hotel Chambellian, que je visite avec d'autres sketchers grâce à notre guide dédié pour ces rencontres, possède un escalier du 15ème siècle , pas facile à capter en quelques coups de pinceau
Dans la cour intérieure, un Adam et Eve Moyen-ageux soutiennent une des voûtes et je les croque rapidement, car la visite est courte...



Le brun de garance, le rouge  de quinacridone, la gomme gutte et le bleu outremer ont été mes couleurs privilégiées pour traduire la densité des toits  scintillants et multicolores en tuiles vernissées des hôtels particuliers .

 La "Maison Japonaise", immeuble Art Nouveau , au coin de la Place Grangier, faisait partie des incontournables sujets  à mettre en scène dans mon carnet .
 Loufoque et presque gaudesque, inattendue dans le paysage urbain de cette ville...
 

Quand on est à Dijon, les vignobles ne sont pas loin... Jour de brunch aux Halles, le dimanche, avec musiciens qui accompagnent  les joyeuses discussions à la buvette.

Je retrouve  mon carnet Hahhnemuhle double a4,  qui est mon compagnon du quotidien, pour peindre cette scène de vide-grenier.
Une occasion de m'éloigner des rues envahies de touristes pour plonger dans la ville des gens.


Enfin j'ai fait quelques exercices sur le petit A5 Leporello offert par Hannemuhle comme goodie pour les participants  à la rencontre , et j'ai utilisé mon  stylo Platinium et des Pentel color brushes.
C week-end a été chargé en rencontres sympathiques  et   découvertes.
Un grand merci aux organisateurs, à Christine, à Valérie et  à Fred Augelon pour ses visites guidées passionnantes.